Techniques de parapente : tout ce que vous devez savoir

Bienvenue à un autre article de notre blog sur le parapente ! À cette occasion, nous parlerons des différentes techniques de parapente : comment décoller, comment atterrir, comment tourner, etc.

Nous vous rappelons qu’il s’agit d’un sport complexe et que tout doit être fait correctement afin de ne pas subir de risque pendant le vol. Si ce que vous voulez c’est apprendre à voler en parapente, nous vous recommandons de vous inscrire à un cours.

Techniques de parapente pour décoller

Pour décoller avec un parapente, comme nous l’avons déjà mentionné plusieurs fois, nous avons besoin d’un terrain dégagé avec une légère pente où nous pouvons courir jusqu’à ce que nous prenions assez de vitesse pour monter dans les airs, une fois l’aile gonflée.

Bien sûr, il est nécessaire de souligner que pour profiter d’un vol en parapente, nous avons besoin de conditions météorologiques favorables, donc nous aurons besoin de vent pour lancer le parapente. Pourquoi ? Parce que le vent fait gonfler l’aile et nous permet de voler.

Il y a plusieurs techniques pour gonfler le parapente, et nous allons les diviser en deux groupes: dos au parapente et face à la voile.

Gonflement de la voile

Comme nous l’avons déjà mentionné, nous pouvons gonfler la voile face ou dos au parapente. Si nous sommes dos au parapente, nous devrons d’abord saisir les freins, un dans chaque main, ainsi que les élévateurs sur le bord d’attaque.

Ensuite, nous avançons le long de la pente de façon à ce que le bord d’attaque du parapente s’élève et se gonfle avec le vent. Pour ce faire, nous n’avons pas besoin de gagner beaucoup de vitesse. Enfin, une fois que le parapente est au-dessus de nous, nous relâchons les élévateurs.

D’autre part, vous pouvez aussi décoller face à la voile. A cette occasion, nous partons de l’arrière, assis sur la sellette et avec les freins en main. Ensuite, nous ferons demi-tour et passerons un fuseau d’élévateurs au-dessus de nous. De cette façon, les élévateurs seront contrôlées de la même façon que si nous décollons dos au parapente, mais les freins sont inversés.

A partir de là, le processus est le même, mais nous avons un avantage: dans ce cas, nous pouvons vérifier la voile pendant qu’elle monte, donc nous gagnons du temps. Une fois que le parapente est à la verticale, nous ferons demi-tour et commencerons à courir pour décoller, en suivant les mêmes indications que pour un décollage dos au parapente. C’est une technique qui nécessite une position difficile, donc compliquée pour certains pilotes inexpérimentés.

technique-parapente

Techniques de parapente pendant le vol

Pendant le vol, nous devrons prendre en compte deux aspects fondamentaux pour contrôler notre parapente : la vitesse et les virages.

Pour contrôler la vitesse, nous devrons utiliser les freins. Si nous laissons les freins en marche, le parapente atteindra sa vitesse maximale. Pour ce faire, nous devrons profiter des courants d’air.

Il faut être prudent au freinage, car nous pouvons perdre toute vitesse, ce qui nous fera perdre de l’altitude rapidement et de façon incontrôlée.

D’autre part, la technique de rotation a deux aspects très importants : l’action sur les commandes et notre position dans la sellette. Pour tourner, nous devons actionner les commandes en douceur, car un mouvement brusque peut nous faire perdre rapidement de la hauteur. Il est fortement recommandé de regarder avant de tourner, pour éviter une éventuelle collision avec un autre parapente.

Comment fonctionnent ces freins ? Ces freins sont responsables de l’abaissement du bord de fuite du parapente d’un côté, donc ils réduisent la vitesse de ce côté du parapente et par conséquent la voile tourne de ce côté. De plus, il est également conseillé de déplacer notre poids dans la sellette vers le côté vers lequel nous voulons nous tourner.

Il existe différents types de vol en parapente. Selon notre niveau d’expérience, nous pourrons faire des vols plus difficiles, comme un vol acrobatique. Pour faire des vols plus longs, il faudra profiter des courants thermiques.

En quoi consistent ces courants ? Ce sont des courants d’air chaud qui montent, ce qui fait que le parapente prend de l’altitude si on est au-dessus. Cet air chaud est formé grâce à une surface chauffée par le soleil. Si vous vous tenez sur une surface froide, comme un lac ou une mer, vous descendrez par l’action de l’air froid, car l’air froid est plus dense que l’air chaud.

Les sources d’air chaud abondent sur les pentes des collines et des montagnes, tandis que les canyons ont des vents forts qui font monter le parapente à haute altitude.

Techniques de parapente pour descendre

Pour descendre rapidement, il existe plusieurs techniques, dont certaines sont plus compliquées et demandent plus d’expérience en parapente.

L’une des plus célèbres est appelée « faire les oreilles », en tirant les suspentes extérieures des élévateurs A de chaque côté et en déplaçant votre corps vers le côté que vous voulez tourner. C’est une méthode de descente très sûre et stable. Il a un taux de chute allant jusqu’à 4 mètres par seconde dans des conditions favorables.

Une autre méthode pour descendre rapidement est de descendre en spirale. C’est une façon très stable de descendre mais qui demande une excellente capacité physique, car le parapente est soumis à de grandes forces G. Pour cette raison, cette manœuvre n’est pas recommandée pour les débutants.

Enfin, une autre méthode de descente est la perte des lignes B. De cette façon, en tirant sur les lignes B, nous perdons complètement la vitesse horizontale et commençons à descendre à grande vitesse. De toute façon, c’est une manœuvre qui use beaucoup les matériaux de la voile, il n’est donc pas recommandé de la faire souvent si vous voulez prolonger la vie de la voile.

technique-parapente

Techniques de parapente pour atterrir

Enfin, nous ne pouvons pas finir cet article sans parler des différentes techniques d’atterrissage en parapente, car c’est une phase très délicate du vol.

La première chose que nous devons considérer est la façon dont nous allons nous diriger vers le point d’atterrissage souhaité. Cette première phase, appelée  » phase d’approche « , est celle où nous devons faire face au vent pour pouvoir atterrir. Nous pouvons y parvenir de différentes manières :

– Avec un demi-tour si nous venons dans la direction opposée

– Faire des « S », pour perdre de l’altitude en se dirigeant vers le point d’atterrissage

– Forme en huit, pour perdre de la hauteur sans se déplacer horizontalement.

Puis, une fois en position d’atterrissage, nous passons à la phase finale. Lorsque nous sommes à environ deux mètres au-dessus de la surface, nous activons les freins progressivement jusqu’à ce que nous atteignions le maximum. Cela nous ralentira, mais nous fera aussi monter de quelques mètres. Cependant, en effectuant cette manœuvre progressivement, nous descendrons jusqu’à ce que nous atterrissions en douceur.

Nous espérons que vous avez aimé notre article sur les différentes techniques de parapente. Nous avons des années d’expérience dans ce sport, et nous aimons le partager avec vous, nous vous attendons à Tenerife !

Recent Posts

Leave a Comment

voile-parapente-debutantmoniteur-parapente -->

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour vous d'avoir la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir donnez votre consentement à l'acceptation des cookies mentionnés ci-dessus et l'acceptation de notre POLITIQUE DE COOKIES, cliquez sur le lien pour plus d'informations. Vous pouvez également consulter notre ADVERTISSEMENT LÉGAL et notre POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ.

Fermer

Call